Années 2020 – 2021

Les textes ci-dessous présentent notre façon de travailler. Nos pratiques évoluent d’année en année, mais les changements en 2020 ont été particulièrement dramatiques. En temps ordinaire nous rencontrons en Asie et ailleurs un nombre important de producteurs afin de travailler en confiance et sourcer directement une partie de nos thés. Pendant la période en cours de tels déplacements sont impossibles, mais nous avons continué à échanger, commercer et découvrir, grâce aux liens existants ainsi qu’à des intermédiaires de confiance. 

Travailler avec intégri-thé

Nous sourçons la grande majorité de nos thés et de nos infusions directement auprès de cultivateurs. L’absence d’intermédiaire avec agriculteurs et artisans nous permet de nous assurer de la qualité des produits, mais également de constater par nous-mêmes que leur travail se fait dans des conditions décentes sur le plan social et environnemental. Cette vigilance est nécessaire, puisque la plus grande partie des thés consommés en France sont produits dans des conditions très peu enviables, mais hélas typiques des échanges “nord / sud”.

La confiance plutôt que les labels

Une part significative des thés de Thé-ritoires sont issus de l’agriculture biologique, mais nous faisons le choix de n’utiliser ni ce label, ni aucun autre. En ce qui concerne le monde du thé, la mention “bio” est le plus souvent synonyme de méthodes et de volumes industriels. C’est pourquoi nous préférons travailler avec des jardins de taille plus modeste, où la biodiversité est bien meilleure que dans les plantations qui ont accès à des certificats aux mérites parfois discutables.

Thés parfumés et arômes

Nous proposons des thés parfumés avec des ingrédients naturels. Chez Thé-ritoires, le thé au jasmin a dormi avec des fleurs de jasmin, le thé au litchi s’est baigné dans du jus de litchi, et le thé à la rose est plein de… roses !
Nous sommes en mesure d’expliquer précisément la façon dont sont produits chacun de nos thés parfumés : nos listes d’ingrédients sont simples, puisque nous n’avons rien à cacher.
récolte

Une histoire à continuer

L’histoire de la consommation de thé européenne est passionnante, mais pas toujours belle. Le thé vint en France par le commerce colonial des XVIIème et XVIIIème siècles, qui révolutionna les cultures et l’économie de l’Europe. Une partie de notre continent prospéra, mais cette époque est considérée presque partout ailleurs comme troublée, voire catastrophique. Il nous faut connaitre et assumer cette histoire pour faire autrement dans le présent, et à l’avenir, notamment sur le plan environnemental. Les grandes plantations de thé ont le plus souvent un impact très négatif sur l’environnement local : c’est à ce prix qu’on boit du thé en Europe. Thé-ritoires vous propose une autre approche, centrée sur le respect de la terre et des personnes qui la travaillent.