Thé vert japonais issu du département de Kyôto, au centre du Japon. La particularité des gyokuro vient de la culture couverte des théiers (kabuse en japonais). Ce thé fut proposé pour la première fois en 1835 par Yamamoto Kahee, un personnage issu d’une longue lignée du thé. Les trois premières semaines de mai, on couvre les plantations de toile ou de paille pour occulter partiellement ou totalement la lumière. La composition chimique de la feuille s’en trouve changée et avec elle son goût. En tasse, ce thé offre des notes minérales & iodées très prenantes, presque entêtantes.

Dégustation façon Senchadô :
• Température d’infusion : 60°C
• Quantité de thé : 5 gr pour 10cl
• Temps d’infusion : 2 min.

En thé glacé :
• Privilégiez la méthode Kôridashi : on laisse fondre un glaçon dans un gaïwan, un shiboridashi ou une coupelle par dessus 5g de thé.